Jean Mari Doré: "Ce n'est pas mon affaire si l'opposition a quitté le parlement."

by Kolazine / il y a 78 mois / 0 Commentaires
#

Jean-Marie Doré, est l’invité de l’émission Œil de Lynx de la radio Lynx FM. Interrogé sur ce qu’il pensait du retrait de l’opposition du Parlement, il a déclaré que ce n’est pas son affaire. Qu’il n’apporte pas de jugement de valeur sur le choix des opposants. Qu’il interdit également à quiconque de lui demander pourquoi lui il est resté au Parlement.
L’ancien Premier Ministre estime, qu’il a été élu par le peuple pour siéger et que l’opposition qui s’est retirée tirera les conséquences ou les avantages de son acte. Mais il précise qu’on ne va pas fermer l’hémicycle parce qu’il y a des absents.
Jean-Marie Doré persiste toujours à dire qu’il n’y a pas d’opposition en Guinée. Il se définit comme un opposant du centre et entend y rester. Quand on lui pose une question sur la gestion d’Alpha Condé, à un an de la présidentielle de 2015, il répond qu’il n’est pas le juge de la gestion de l’actuel chef d’Etat de la Guinée.
Concernant la candidature unique de l’opposition, Jean-Marie Doré révèle que ni lui, ni feu Siradio Diallo n’avaient voulu de cette candidature. Que l’idée avait juste germé dans la tête de Bâ Mamadou et d’Alpha Condé. Mais qu’à l’époque, Bâ Mamadou avait compris que s’il ne se présentait pas, qu’on allait le lyncher. Jean-Marie Dore dit que dans le conteste actuel de la Guinée et de la physionomie des partis politiques, il ne voit pas un leader accepter de céder pour un autre.
Sur un autre sujet, l’ancien Premier Ministre de la transition a révélé que le président Gambien Yaya Jammey s’était impliqué pour qu’il accepte le poste de Premier Ministre de la transition. Que la rencontre s’était tenue au bureau de Yaya Jammey, sous l’œil vigilant de Cellou Dalein et de Tibou Kamara. Mais qu’il avait refusé cette première proposition parce qu’il voulait être candidat à la présidentielle.
Que malgré son refus, Cellou Dalein aurait insisté auprès de Yaya Jammey pour qu’il accepte. Ce n’est qu’à leur retour à Conakry, suite à une réunion de l’opposition à son domicile à Donka, de 8h à 23 h, qu’il a fini par accepter le poste de Premier Ministre sur insistance du Général Sékouba Konaté.
Jean-Marie Doré insiste auprès des Forestiers et en appelle à leur conscience patriotique de s’unir autour d’un seul idéal. Il leur interdit de changer de nom, comme c’est le cas actuellement à Dubreka.







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.