Lady Ponce: L’icône de la musique camerounaise qui brise les frontières

by Kolazine / il y a 12 mois / 0 Commentaires
#

Artiste qui incarne à la fois la beauté, la grâce et le talent musical, et qui a réussi à conquérir le cœur de millions de fans à travers le monde. Il s’agit de la talentueuse artiste camerounaise, Lady Ponce. Reine incontestée du bikutsi, elle est devenue une véritable icône de la musique dans son pays natal et au-delà.

Lady Ponce, de son vrai nom Adèle Ruffine Ngono, est née le 24 août 1985 à Douala, au Cameroun. Dès son plus jeune âge, elle montre un intérêt pour la musique et le chant, et c’est avec passion et détermination qu’elle se lance dans une carrière artistique qui la propulse rapidement sur le devant de la scène.

Avec sa voix puissante et envoûtante, Lady Ponce a su créer un style unique mêlant les sonorités traditionnelles camerounaises à des influences plus contemporaines. Elle a également introduit dans sa musique des éléments de danse et de spectacle, ce qui lui a permis de se démarquer et de captiver son public lors de ses performances scéniques.

Au fil des années, Lady Ponce a sorti plusieurs albums à succès, tels que « Le ventre et le bas-ventre » (2006), « Confession » (2009), « La loi du talion » (2013) et « Secouer, secouer » (2018). Ses chansons abordent souvent des thèmes sociaux et culturels importants, tels que l’émancipation des femmes, l’amour et la fierté de ses racines.

Ce qui fait la force de Lady Ponce, c’est également sa personnalité charismatique et engagée. Elle utilise sa notoriété pour soutenir diverses causes sociales, notamment la lutte contre les violences faites aux femmes et la promotion de l’éducation en Afrique. Son implication dans ces domaines lui a valu une reconnaissance internationale et une place de choix parmi les personnalités influentes de son pays.

Mais, ce qui rend Lady Ponce encore plus spéciale, c’est sa capacité à transcender les frontières. Son talent et sa musique ont séduit des fans à travers l’Afrique et même au-delà, lui permettant de se produire sur de grandes scènes internationales. Elle a ainsi participé à de nombreux festivals de musique en Europe, en Amérique et sur le continent africain, propageant ainsi la richesse culturelle du Cameroun à travers le monde. Elle est une véritable ambassadrice de la musique camerounaise et africaine, portant haut et fort les couleurs de son pays. Aujourd’hui encore, elle nous démontre à quel point elle peut aller plus loin pour faire plaisir à son public en nous présentant un nouvel album intitulé « je suis amoureuse » un titre qu’elle fera en featuring avec l’un des meilleurs arrangeur et guitariste ivoirien Bebi Philip de son vrai nom N’guesssoun Bebi Philippe Amesoun qui est une icône du coupé-décalé, né le 18 mai à Treichville a Abidjan.

Ce projet tant attendu parle de l’amour fraternel qui règne entre les deux pays Cameroun et la Côte d’Ivoire. Comme la chanteuse même le dit dans un de ses titres à succès intitulé « la loi du talion » ou elle présente ces deux nations comme étant des ‘’ jumeaux’’. La pionnière de la musique camerounaise continue à le démontrer au travers son nouveau titre « je suis amoureuse » musique qu’elle valorisera en faisant une collaboration toute inouïe avec le chanteur Bebi Philip. Cet album verra le jour sous la direction d’Andy shakur qui est l’un des producteurs le plus sollicité actuellement dans le monde de la musique, car ayant fat des preuves en produisant des artistes qui ont fait danser des africaines.

Il est à noter ici que, le maxi single de trois titres est déjà sur la voix d’une sortie officielle programmée en début octobre et dont le clip est déjà en train d’être réalisé sur plusieurs sites dans le monde, à savoir la Côte d’Ivoire et les États-Unis d’Amérique ou la talentueuse musicienne se trouve en ce moment.

Par Pink’ART votre éditrice. (culturebene);

Commentaires