Interview : Natation, « Notre fédération se porte bien », Dixit El Hadj Lanfia Touré secrétaire général

by Kolazine / il y a 66 mois / 0 Commentaires
#

La natation, une discipline sportive de mieux en mieux pratiquée aujourd’hui en Guinée. Pour autant, elle est loin d’intéresser tout le monde, principalement les jeunes qui préfèrent le foot Ball. Ainsi, dans l’ensemble quelle appréciation faut-il porter sur cette discipline ? Quelles sont les perspectives pour une quelconque relance ? A lire la réponse d’Elhadj Lanfia Touré, secrétaire général de la fédération guinéenne de natation au cours de cet entretien qu’il a accordé à votre site, le kolazine.com. Lisez plutôt

Présentez-vous à nos lecteurs ?

Je me nomme El hadj Lanfia Touré, secrétaire général de la fédération guinéenne de natation et de sauvetage.

Comment se porte la fédération guinéenne de natation en Guinée ?

Notre fédération se porte bien, pour ne pas dire très bien, cela se matérialise tout récemment par l’organisation d’une compétition ce 30 mai 2015 à la piscine olympique Marocana qui a regroupé 56 nageurs de Conakry, contrairement à ce que l’on pouvait penser d’ailleurs le public a pris activement part à cette organisation, seulement les nageurs de Conakry avec nos maigres moyens on n’a pas pu inviter les nageurs de l’intérieur du pays à savoir : Fria et Kamsar

Avez-vous des difficultés au niveau de votre fédération ?

Nous avons beaucoup de difficultés, d’abord celui qui parle de natation pense directement à l’eau, à notre niveau, on constate un manque criard d’infrastructures nous permettant de s’épanouir, de confisquer la jeunesse au tour de ce sport.Ddans les temps passés, cette discipline avait donné beaucoup de médailles, cette compétition a réussi par exemple grâce aux personnes de bonne volonté pour réussir cette organisation

Quels sont vos perspectives à court terme ?

Nous nous préparons pour une seconde phase de cette compétition qui sera du côté de Kamsar, sur le plan international, nous nous préparons également pour les 11 jeux africains à Brazzaville, mais aussi du championnat du monde en Russie, le championnat africain en Tunisie en septembre,

Quel appel avez-vous à lancer aux autorités sportives guinéennes?

Nous demandons au département de nous faire confiance car, le dernier mot les appartient, nous aider, c’est donner les médailles à eux, il nous aide franchement mais c’est d’accroitre ce soutien à notre fédération.

Amadou Labaya Camara

655686768








Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.