Bambéto : le journaliste Moussa CFA tabassé, déshabillé et jeté en prison !

by Kolazine / il y a 3 mois / 0 Commentaires
#

C’est sans doute l’une des mauvaises journées du journaliste Moussa CFA Camara du groupe de presse Djoma Média. Alors qu’il quittait d’un terrain de reportage, le journaliste contacté par avenirguinee.net, dit avoir été tabassé, insulté, déshabillé et jeté dans une cellule ce mercredi, par des policiers de la CMIS de Banbéto.

« Je revenais du lancement des premières épreuves des examens, et juste avant le rond-point de Bambeto, je suis tombé sur un policier qui m’a dit de m’arrêter. J’ai bien garé et il m’a demandé les documents de ma moto. Je lui donne et j’éteins le moteur. Maintenant, je portais les chaussures en caoutchouc, une était bien portée et l’autre n’était pas bien portée contre les intempéries de la nature.

C’est ainsi que ce policier m’a dit que c’est une infraction. Je lui ai dit ‘’vous avez demandé mes documents qui sont devant vous, je porte bien ma bavette. Qu’est-ce qui prouve que je suis en infraction ?’’ il m’a dit qu’il va envoyer ma moto à la fourrière, je lui ai dit qu’il n’y pas de problème et qu’on pouvait aller ensemble.
Il a dit ‘’non’’ et a appelé deux agents du CMIS qui étaient à coté, pour leur demander de me déposer », a-t-il expliqué.

Le journaliste qu’était accompagné d’une consœur, sera conduit au CMIS de Bambéto pour être jeté en prison en compagnie des malfrats. « Ceux-ci m’ont trimbalé comme un voleur en me proférant des injures grossières accompagnées des coups de mains. Lorsque que nous sommes arrivés à leur bureau, ils m’ont déshabillé et m’ont demandé de faire une déclaration de biens et de signer.

En ce moment, ils avaient déjà pris mon argent, téléphone …. J’ai dit que je ne peux pas signer dans une telle situation parce que j’avais mal partout. Le Monsieur en face a dit ‘’voilà mettez le dedans’’. C’est ainsi qu’on m’a jeté dedans avec les malfrats qui étaient à l’intérieur, »a-t-il poursuivi.
Moussa CFA va passer plusieurs heures dans cette cellule avant d’être libéré. Le journaliste a confié à notre rédaction qu’il portera plainte contre ces agents de la police.

M’balou Deen Camara pour avenirguinee.net







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.