Lutte contre l'immigration clandestine: Quand l'ONG "Aide et Partage pour la Guinée" s'implique.

by Kolazine / il y a 21 jours / 0 Commentaires
#

Le constat est alarmant. De nos jours, l'immigration clandestine est devenue monnaie courante en Afrique et plus particulièrement en Guinée. Plusieurs jeunes défient la méditerranée pour rejoindre l'Europe, sans pour autant mesurer le danger auquel ils sont exposés. Dans ce periple, d'aucuns réussissent, et la plupart périssent sous l'oeil complice de leurs traficants.
C'est pourquoi, en tenant compte de tout ce que celà représente comme conséquence néfaste pour la Guinée, que l'ONG "Aide et Partage pour la Guinée" a décidé de s'impliquer dans la lutte contre cette pratique qui détruit la vie de bon nombre de jeunes, à travers des campagnes de sensibilisation qu'elle mène ici en Guinée et en France.
En collaboration avec la mairie de Vitry, Aide et Partage pour la Guinée a créé un bureau avec les autres ONG africaines se trouvant dans cette municipalité, afin d'accompagner ces jeunes migrants qui vivent en France. Ce bureau apporte à ces immigrés, des repas et des vêtements en période hivernale.
Mais la meilleure stratégie pour lutter contre ce fléau selon madame Conté Kadiatou Camara, présidente fondatrice de l'ONG "Aide et Partage pour la Guinée", est d'introduire dans l'enseignement général en Afrique, l'étude sur l'entrepreunarit. Celà, dans l'optique d'amener ces jeunes diplômés à créer leurs propres entreprises et se prendre en charge.
Puisque, estime t-elle, que l'Etat ne peut pas embaucher tout le monde. Mais qu'il doit, tout de même, montrer à ces jeunes, qu'on peut réussir chez nous en entreprenant.
D'autres axes d'intervention de l'ONG "Aide et Partage pour la Guinée"
Par ailleurs, il convient de rappeler que l'ONG "Aide et Partage pour la Guinée" n'intervient pas que dans ce domaine de la lutte contre l'immigration clandestine. Elle apporte aussi son soutien aux personnes demunies comme celles en situation de handicape, les femmes enceintes et les personnes malades...
Créée le 2 septembre 2014, Aide et Partage pour la Guinée participe à la scolarisation des enfants et à l'autonomisation des femmes guinéennes, à travers des fonds qu'elle met à leur dispositions. Selon la fondatrice, dans les mois à venir, des coopératives seront créées à cet effet, pour mieux structurer et gérer la distribution de ces fonds alloués à ces braves femmes. Déjà, un énorme travail est entrain de se faire dans ce sens, pour produire des résultats à la satisfaction des bénéficiaires.
Depuis sa création jusqu'a nos jours, l'ONG Aide et Partage pour la Guinée a opéré plusieurs actions sur le terrain, non des moindres et qui ont permis aux guinéens de fonder tout leur espoir sur cette entité. Il s'agit entre autres: d'un don de conteneur de 20 pieds de materiel medical à l'hôpital Ignace Deen, d'un don de matériel médical à l'hôpital Donka, au centre de santé de Dabompa, de Kamsar, de Siguiri, de Télémélé et d'autres villes, comme l'hôpital de Boffa, qui a bénéficié aussi en 2019, d'un conteneur de matériel médical.
Quant aux 5 communes de la capitale, elles ont également bénéficié des privilèges de la part de l'ONG "Aide et Partage pour la Guinée". Des fauteuils roulants, des béquilles et des dehambilateurs ont été octroyés aux personnes handicapées venant de ces localités. Toutes les opérations de distribution de ces materiels ont été faites en présence de madame Conté, génitrice de "Aide et Partage pour la Guinée", pour s'assurer de la bonne marche de cette action.
L'ONG "Aide et Partage pour la Guinée", compte vulgariser ses actions dans toutes les villes de la République de Guinée, mais, comme toute autre entité, elle rencontre souvent des difficultés, qui l'empêchent d'étendre ses actions. Ces difficultés sont souvent d'ordre fiscal. Pour le dédouanement des conteneurs de matériels qu'elle achemine en Guinée, L'ONG Aide et Partage pour la Guinée est souvent assujetie à une enorme taxe qui peut s'élever parfois jusqu'à 3.600 euros un conteneur de 40 pieds.
C'est pourquoi, Aide et Partage pour la Guinée, appelle au soutien des nouvelles autorités du pays et aux personnes ressources, afin de lui permettre de bien gérer cette situation, qui pourrait lui permettre d'acheminer plus de conteneurs au bénéfice des personnes en situation difficile et necessiteuses.
Dans l'espoir que ce cris de coeur tombera dans de bonnes oreilles, L'ONG "Aide et Partage pour la Guinée" quant à elle, continue encore d'opérer ses actions sur le terrain.
Samba Marco







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.