Valoriser le tourisme pour le développement durable…

by Kolazine / il y a 26 jours / 0 Commentaires
#

Le tourisme est l’un des secteurs les plus touchés par la pandémie de COVID-19 dans le monde, avec un impact sur les économies, les voyages internationaux, les industries créatives et la protection de la nature. La reprise du tourisme doit envisager de mieux se reconstruire et d’être une force motrice pour atteindre le développement durable.
Dans l’Agenda 2030 pour le développement durable, la cible 8.9 de l’ODD stipule que « d’ici 2030, il faudra concevoir et mettre en œuvre des politiques pour promouvoir un tourisme durable qui crée des emplois et promeut la culture et les produits locaux », et la cible 12.b de l’ODD appelle à « élaborer et mettre en œuvre des outils pour surveiller les impacts du développement durable pour un tourisme durable qui crée des emplois et promeut la culture et les produits locaux ».
L’Organisation mondiale du tourisme définit le tourisme durable comme « un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, de l’industrie, de l’environnement et des communautés d’accueil ». La culture et l’économie créative font partie intégrante du potentiel du tourisme. Les zones naturelles sensibles, les sites, les monuments et le patrimoine immatériel doivent être correctement sauvegardés. Les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO et les réserves de biosphère doivent être gérés de manière responsable et durable.
Des représentants du gouvernement équatorien et d’autres parties prenantes partageront leurs bonnes pratiques et les enseignements tirés des politiques mises en œuvre par le Ministère du tourisme, le Ministère de l’environnement et d’autres entités, en partenariat avec la chambre de commerce de Quito et d’autres acteurs du secteur privé, notamment le bon exemple de tourisme durable du parc national des Galápagos. L’UNESCO et l’OMT partageront également leurs évaluations du secteur du tourisme et les efforts nécessaires de la part de la communauté internationale pour renforcer la contribution potentielle de ce secteur au développement durable.
Le tourisme durable exige des partenariats et un engagement de la part des gouvernements, du système des Nations Unies et de tous les acteurs concernés. Cet événement fournira une plateforme pour partager des points de vue et des expériences sur la façon dont la sécurité, la résilience et les mesures d’incitation peuvent être abordées pour remettre le tourisme au service du développement durable, notamment en exploitant les atouts culturels et naturels nationaux. #UNESCO
sitanews







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.