Le TAS Amadou Diaby sort vainqueur!

by Kolazine / il y a 13 mois / 0 Commentaires
#

C’est la fin d’un très long et haletant feuilleton. Le Tribunal Arbitral du Sport s’est prononcé sur l’affaire opposant Diaby à la Féguifoot ce jeudi. Des accusations, des joutes verbales, des rebondissements, des révélations aussi hilarantes les unes que les autres, l’après CAN 2019 a fait beaucoup de vague et laissé couler suffisamment d’encre. Accusé puis condamné (suspension d’un mois et paiement d’une amende de 20.000 USD, ndlr), Amadou s’est fendu d’un appel auprès du tribunal de Lausanne. Ce dernier a rendu son verdict final ce jeudi à la suite de l’audience du 28 février 2019 qui a réuni les deux parties en Suisse. Un désaveu pour Tham Camara et sa commission La sanction contre Diaby a été annulée et les preuves concrètes le reliant à Paul Put dans cette affaire de corruption n’ont jamais été exhibées. En même temps, elle met à nu l’amateurisme avec lequel la commission d’éthique de la FGF a géré le dossier et la manière très expéditive qui l’a caractérisée. En s’appuyant sur des éléments intangibles, Tham Camara avait déjà senti venir le revers. Sa sortie médiatique d’il y a quelques mois laissait déjà entrevoir le goût d’un désaveu par le TAS. Celui qui est également le patron de Guinéenews affirmait alors que toutes les preuves n’avaient pas été transmises par le secrétariat de la FGF. Plus tard, il soutiendra que celles-ci ont finalement été envoyées à qui de droit. Visiblement, le TAS n’a pas la même lecture du droit que la commission d’éthique de la Féguifoot car les preuves qui ont permis à l’inculpation de Diaby sont les mêmes qui conduisent à sa disculpation. En sus, l’instance juridictionnelle a relevé plusieurs violations du droit de Diaby. La FGF devra d’ailleurs lui remboursée la somme de 10. 000 francs suisses au titre de frais d’avocat. Par ailleurs, le TAS ajoute que “la cause est renvoyée à la commission d’éthique de la Fédération Guinéenne de Football pour nouvelle instruction dans le sens des considérants et nouvelle décision “. Et à présent ? Au sein de la Féguifoot, plusieurs voix dissidentes se sont fait entendre en interne, désapprouvant la démarche de l’une des commissions de l’instance de gestion du football guinéen. La volonté de régler des comptes personnels est notamment pointée du doigt. Après le verdict du TAS, Amadou Diaby devrait être rétabli dans ses droits et il va naturellement retrouver son poste de premier vice-président. Voudra-t-il toujours continuer de travailler au sein de la Fédération Guinéenne de Football malgré ce climat désormais de méfiance ? C’est la question à un million de dollars. Source : Foot 224







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.