TOP 5 DE GUINÉE /Pourquoi le trophée Fodéba Isto Keira du meilleur chanteur/chanteuse ?

by Kolazine / il y a 24 mois / 0 Commentaires
#

Pour des raisons évidentes, la question mérite d’être posée. En effet, l’on pourrait égrener un chapelet de faits qui ont motivé les membres de la rédaction de Podium Magazine de donner ce nom à Fodéba Isto Keira. Nous allons expliquer quelques-unes pour la gouverne des lecteurs et des hommes de Culture.
Fodéba Isto Keira, membre fondateur et bailleur de fonds de Podium Magazine.
Beaucoup ne le savent peut-être pas, mais le seul journal culturel Podium Magazine a vu le jour dans le bureau de Isto Keira, alors Directeur Général de l’Agence Guinéenne de Spectacles en décembre 2001.
Les journalistes ; Ibrahima Tawel Camara et son cousin Marco Ibrahim sont vénus voir Isto Keira pour qu’il finance le projet de ce journal culturel. Isto Keira a accepté de financer et a fourni les équipements pour le démarrage. Et le premier numéro a été vendu dans les kiosques le 15 décembre 2001. 18 ans après, si l’on rend hommage à ce grand homme de la Culture Guinéenne, quoi de plus normal.
Fodéba Isto Keira, opérateur Culturel ayant gravi tous les échelons.
Passionné d’art mais surtout de spectacle musical, Fodéba Isto Keira a commencé la promotion des artistes vers la fin des années 80, un des premiers sous le régime militaire. Au début des années 90, tous les mélomanes et férus de spectacles bien organisés se souviennent de l’époque de la structure ‘’Conakry Magakhoui’’ avec feu Aly Badara Diakité de la RTG et Alya Sylla de Massidi Agency plus tard.
Ensuite, le tandem Isto Keira-Maciré Camara de la RTG avec l’agence Mass-productions qui a marqué de son empreinte les concerts dédicaces et les concepts ; FIVOFEM (Festival des Voix Féminines), Rap attaque et bien d’autres… C’est une période pendant laquelle retentissait, à la seule RTG, le slogan ‘’Mass-productions, ça va faire mass et ça va disjoncter’’.
Au début des années 2000, Isto Keira crée un autre duo avec Jean Baptiste Williams, animateur de l’émission sono mondiale de la RTG, pour l’organisation du Djembé d’or, le sacre des meilleurs. Un concept qui a eu un écho tellement retentissant qu’il a inspiré d’autres opérateurs culturels de la sous-région.
Faut juste noter à ce niveau que l’homme a vendu le spectacle de 1000 GNF à plus de 100 mille Gnf sur la durée. C’est pourquoi, l’on peut souligner sans risque de se tromper que l’homme a gravi tous les échelons de spectacles. Aujourd’hui, Isto Keira a créé une autre structure ‘’Sandeniya Productions’’ qui fournit du matériel de spectacles de dernière génération. Un maque qu’il comble sur le terrain.
Quoi de plus normal que le trophée porte son nom.
Fodéba Isto Keira, homme d’Etat par le biais de la Culture
Comme son homonyme, Keita Fodéba, fondateur et propriétaire des ballets Africains, notre opérateur Culturel est nommé Directeur Général de l’Agence Guinéenne de Spectacles (AGS) en 1999. Ensuite, il occupe le même poste à l’Office Guinéen de Publicité(OGP) sous le général Lansana Conté. A la prise du pouvoir par l’armée en 2008, il est ministre de la jeunesse et emploi jeune du capitaine Moussa Dadis Camara. Après, c’est le général Sékouba Konaté qui le nomme ministre de la Culture. Depuis quelques années, il est le secrétaire général du ministère des sports de la culture et du patrimoine Historique. Connaissez-vous un homme de culture dans son domaine qui a le même parcours aussi élogieux ? Assurément non !!!
Quoi de plus normal de lui donner le nom du trophée du meilleur chanteur de la 10ème édition du TOP 5 DE GUINÉE. Voilà tout est motivé par des faits chez nous.
La Rédaction







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.