Guinée : Politique, bataille rangée entre partisans de Bah Oury et de Cellou Dalein Diallo ce jeudi

by Kolazine / il y a 58 mois / 0 Commentaires
#

Depuis un certain temps, le courant ne semble plus passé entre les ténors de la principale formation politique de l’opposition guinéenne. Un véritable secret de polichinelle qui alimente aujourd’hui les débats à Conakry quant à une certaine mésentente qui perdure entre Céllou Dalein Dalein Diallo, président dudit parti et son vice-président Bah Oury qui ne conjuguent plus le même verbe en raison de discorde qui devient presque chronique.

Ce qui semble faire deux camps distincts au sein de la même formation qui de toute évidence promettait mener l’alternance à son bout en Guinée. Ce jeudi, alors que Bah Oury se rendait au siège de l’UFDG, union des forces démocratiques de Guinée et accompagné de nombreux jeunes et de sa garde du corps, il est obligé de s’attarder à la rentrée du siège du parti parce qu’ayant trouvé les portes barricadées, nous dit-on par des militants de l’autre camp, c’est celui de Cellou Dalein Diallo.

Ce qui engage automatiquement un affrontement soldé par une bataille rangée entre finalement partisans de Cellou Dalein Diallo et de Bah Oury. Entre bataille et jets de pierre, tout avait fini par tourner au vinaigre ce, malgré l’intervention des services de sécurité.

C’est dans cette situation infernale, qu’un confrère, El Mohamed Diallo du site Guinée 7 a été mortellement touché par une balle en pleine poitrine. Transporté d’urgence à l’hôpital, le confrère rendra effectivement l’âme d’après nos sources.

Interrogé sur la question, un militant de l’UFDG qui a gardé l’anonymat, nous fait cas de son inquiétude quant à cette incompréhension entre les deux leaders. Pour lui, au-delà de ce qui s’est passé aujourd’hui, le parti va de cette manière directement vers l’échec. Ce qui serait un coup dur pour ces millions de militants et de sympathisants. Affaire à suivre.

Amadou Keita

Depuis un certain temps, le courant ne semble plus passé entre les ténors de la principale formation politique de l’opposition guinéenne. Un véritable secret de polichinelle qui alimente aujourd’hui les débats à Conakry quant à une certaine mésentente qui perdure entre Céllou Dalein Dalein Diallo, président dudit parti et son vice-président Bah Oury qui ne conjuguent plus le même verbe en raison de discorde qui devient presque chronique.

Ce qui semble faire deux camps distincts au sein de la même formation qui de toute évidence promettait mener l’alternance à son bout en Guinée. Ce jeudi, alors que Bah Oury se rendait au siège de l’UFDG, union des forces démocratiques de Guinée et accompagné de nombreux jeunes et de sa garde du corps, il est obligé de s’attarder à la rentrée du siège du parti parce qu’ayant trouvé les portes barricadées, nous dit-on par des militants de l’autre camp, c’est celui de Cellou Dalein Diallo.

Ce qui engage automatiquement un affrontement soldé par une bataille rangée entre finalement partisans de Cellou Dalein Diallo et de Bah Oury. Entre bataille et jets de pierre, tout avait fini par tourner au vinaigre ce, malgré l’intervention des services de sécurité.

C’est dans cette situation infernale, qu’un confrère, El Mohamed Diallo du site Guinée 7 a été mortellement touché par une balle en pleine poitrine. Transporté d’urgence à l’hôpital, le confrère rendra effectivement l’âme d’après nos sources.

Interrogé sur la question, un militant de l’UFDG qui a gardé l’anonymat, nous fait cas de son inquiétude quant à cette incompréhension entre les deux leaders. Pour lui, au-delà de ce qui s’est passé aujourd’hui, le parti va de cette manière directement vers l’échec. Ce qui serait un coup dur pour ces millions de militants et de sympathisants. Affaire à suivre.

Amadou Keita

Depuis un certain temps, le courant ne semble plus passé entre les ténors de la principale formation politique de l’opposition guinéenne. Un véritable secret de polichinelle qui alimente aujourd’hui les débats à Conakry quant à une certaine mésentente qui perdure entre Céllou Dalein Dalein Diallo, président dudit parti et son vice-président Bah Oury qui ne conjuguent plus le même verbe en raison de discorde qui devient presque chronique.

Ce qui semble faire deux camps distincts au sein de la même formation qui de toute évidence promettait mener l’alternance à son bout en Guinée. Ce jeudi, alors que Bah Oury se rendait au siège de l’UFDG, union des forces démocratiques de Guinée et accompagné de nombreux jeunes et de sa garde du corps, il est obligé de s’attarder à la rentrée du siège du parti parce qu’ayant trouvé les portes barricadées, nous dit-on par des militants de l’autre camp, c’est celui de Cellou Dalein Diallo.

Ce qui engage automatiquement un affrontement soldé par une bataille rangée entre finalement partisans de Cellou Dalein Diallo et de Bah Oury. Entre bataille et jets de pierre, tout avait fini par tourner au vinaigre ce, malgré l’intervention des services de sécurité.

C’est dans cette situation infernale, qu’un confrère, El Mohamed Diallo du site Guinée 7 a été mortellement touché par une balle en pleine poitrine. Transporté d’urgence à l’hôpital, le confrère rendra effectivement l’âme d’après nos sources.

Interrogé sur la question, un militant de l’UFDG qui a gardé l’anonymat, nous fait cas de son inquiétude quant à cette incompréhension entre les deux leaders. Pour lui, au-delà de ce qui s’est passé aujourd’hui, le parti va de cette manière directement vers l’échec. Ce qui serait un coup dur pour ces millions de militants et de sympathisants. Affaire à suivre.

Amadou Keita

Depuis un certain temps, le courant ne semble plus passé entre les ténors de la principale formation politique de l’opposition guinéenne. Un véritable secret de polichinelle qui alimente aujourd’hui les débats à Conakry quant à une certaine mésentente qui perdure entre Céllou Dalein Dalein Diallo, président dudit parti et son vice-président Bah Oury qui ne conjuguent plus le même verbe en raison de discorde qui devient presque chronique.

Ce qui semble faire deux camps distincts au sein de la même formation qui de toute évidence promettait mener l’alternance à son bout en Guinée. Ce jeudi, alors que Bah Oury se rendait au siège de l’UFDG, union des forces démocratiques de Guinée et accompagné de nombreux jeunes et de sa garde du corps, il est obligé de s’attarder à la rentrée du siège du parti parce qu’ayant trouvé les portes barricadées, nous dit-on par des militants de l’autre camp, c’est celui de Cellou Dalein Diallo.

Ce qui engage automatiquement un affrontement soldé par une bataille rangée entre finalement partisans de Cellou Dalein Diallo et de Bah Oury. Entre bataille et jets de pierre, tout avait fini par tourner au vinaigre ce, malgré l’intervention des services de sécurité.

C’est dans cette situation infernale, qu’un confrère, El Mohamed Diallo du site Guinée 7 a été mortellement touché par une balle en pleine poitrine. Transporté d’urgence à l’hôpital, le confrère rendra effectivement l’âme d’après nos sources.

Interrogé sur la question, un militant de l’UFDG qui a gardé l’anonymat, nous fait cas de son inquiétude quant à cette incompréhension entre les deux leaders. Pour lui, au-delà de ce qui s’est passé aujourd’hui, le parti va de cette manière directement vers l’échec. Ce qui serait un coup dur pour ces millions de militants et de sympathisants. Affaire à suivre.

Amadou Keita

Depuis un certain temps, le courant ne semble plus passé entre les ténors de la principale formation politique de l’opposition guinéenne. Un véritable secret de polichinelle qui alimente aujourd’hui les débats à Conakry quant à une certaine mésentente qui perdure entre Céllou Dalein Dalein Diallo, président dudit parti et son vice-président Bah Oury qui ne conjuguent plus le même verbe en raison de discorde qui devient presque chronique.

Ce qui semble faire deux camps distincts au sein de la même formation qui de toute évidence promettait mener l’alternance à son bout en Guinée. Ce jeudi, alors que Bah Oury se rendait au siège de l’UFDG, union des forces démocratiques de Guinée et accompagné de nombreux jeunes et de sa garde du corps, il est obligé de s’attarder à la rentrée du siège du parti parce qu’ayant trouvé les portes barricadées, nous dit-on par des militants de l’autre camp, c’est celui de Cellou Dalein Diallo.

Ce qui engage automatiquement un affrontement soldé par une bataille rangée entre finalement partisans de Cellou Dalein Diallo et de Bah Oury. Entre bataille et jets de pierre, tout avait fini par tourner au vinaigre ce, malgré l’intervention des services de sécurité.

C’est dans cette situation infernale, qu’un confrère, El Mohamed Diallo du site Guinée 7 a été mortellement touché par une balle en pleine poitrine. Transporté d’urgence à l’hôpital, le confrère rendra effectivement l’âme d’après nos sources.

Interrogé sur la question, un militant de l’UFDG qui a gardé l’anonymat, nous fait cas de son inquiétude quant à cette incompréhension entre les deux leaders. Pour lui, au-delà de ce qui s’est passé aujourd’hui, le parti va de cette manière directement vers l’échec. Ce qui serait un coup dur pour ces millions de militants et de sympathisants. Affaire à suivre.

Amadou Keita







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.