Santé : L’an 1 de l’épidémie à virus Ebola en Guinée, l’OMS fait le point

by Kolazine / il y a 69 mois / 0 Commentaires
#

Cela faisait un an ce lundi 23 Mars 2015 que l’épidémie du virus à Ebola faisait son apparition en Guinée. A l’occasion, le représentant de l’OMS, organisation mondiale de la santé a conféré avec la presse ce lundi-même au siège de l’institution à Conakry.

A travers cette rencontre avec les journalistes, Docteur Jean Marie Dangou a voulu faire le point de la situation de l’épidémie dans le pays, passer en revue les progrès enregistrés dans la lutte contre la maladie et surtout les défis à relever pour permettre au pays de bouter Ebola hors de ses frontières. : « Aujourd’hui, qu’est-ce qui se passe ? On assiste à un déplacement de l’épidémie, toute la Guinée forestière, toute la haute Guinée, une partie de la moyenne Guinée sont aujourd’hui libres de cas d’Ebola. L’épidémie se trouve aujourd’hui concentrée au niveau de la basse Guinée, à Conakry et dans un rayon de cent kilomètres autour de Conakry. Voilà où est-ce que nous en sommes par rapport à l’épidémie. Mais il faut dire que dès le début, la riposte s’est organisée et il ya eu la création de la cellule de coordination de la riposte à Ebola ». Précise le patron de l’OMS en Guinée.

Et comme il fallait s’y attendre, Docteur Jean Marie Dangou est également revenu sur les réalisations de son institution dans le cadre de la lutte contre Ebola. A commencer par le recrutement et la formation d’agents de santé : « L’OMS a déployé pour les trois pays, un total de 2017 experts et sur les 2017,777 sont venus en Guinée. Il est important de noter que l’OMS s’est engagé dans le renforcement des capacités nationales et à cet effet, nous avons recruté 197 guinéens essentiellement composés de jeunes médecins. L’OMS a aussi appuyé la Guinée dans le domaine de la prise en charge y compris dans l’approvisionnement en médicaments et d’autres équipements », conclut, Docteur Jean Marie Dangou.

Rappelons que depuis l’annonce officielle de la présence de l’épidémie en Mars 2014, seulement 7 préfectures sur 33 n’ont pas notifié de cas d’Ebola. Par contre, on dénombre 3429 cas qui ont été enregistres pour 2263 décès en Guinée.

Ce qu’il faut ajouter, c’est la réticence des citoyens à certains endroits. Ce qui pose encore problème aux responsables chargés de la riposte. Un fait qui pourrait entraver pour quelques temps encore, les chances d’en finir définitivement.

Amadou Keita








Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.