Des artistes et des acteurs culturels chez le Premier Ministre

by Kolazine / il y a 102 mois / 0 Commentaires
#

Suite aux incompréhensions sur l’omission de la culture dans la politique générale du gouvernement, Le premier Ministre chef du gouvernement, Mohamed Saïd Fofana à reçu les artistes et les acteurs culturels ce jeudi 03 juin 2014 à la primature. Objectif, discutez ensemble sur les problèmes liés à la culture guinéenne. C’est pourquoi, ces acteurs culturels dans un discours lu par Ali Bongo Léno, président des journalistes et animateurs culturels de Guinée, ont énuméré un certains nombre de problèmes auxquels ils ont demandé au premier Ministre Saïd et son gouvernement de faire face afin d’en trouver des solutions. Ces problèmes sont entre autres, la prise en charge des 30 pour cent d’assurance maladie des artistes, permettre aux artistes d’avoir à temps leurs droits d’auteurs, obliger les restaurants, les bars, les hôtels, les radios et les télés de payer les droits d’auteurs, subventionner les structures privées, la construction d’un palais de la culture, la rénovation des maisons de jeunes et des centres de culturels, la construction d’un studio d’enregistrement de haut standing, l’organisation des stages de formation pour les opérateurs culturels, avoir un statut pour les ensembles instrumentaux.
Pour sa part, le premier Ministre, s’est réjouit de l’action engagée par ces hommes de culture avant de rappeler que l’omission de la culture dans la politique générale du gouvernement, n’était qu’un oublie. C’est pourquoi dit-il, dès qu’il a été saisi du problème, il a immédiatement rectifié les tirs. Il a ensuite pris un engagement de résoudre dans un bref délai quelques problèmes énumérés si haut. Notamment, l’assurance maladie, le recensement des patrimoines culturels afin de les revaloriser, l’organisation des festivals dans les préfectures, les droits d’auteurs, l’élévation du budget alloué au ministère de la culture et du patrimoine historique dans la prochaine ligne budgétaire et la production des pièces de théâtres communément appelées «péssé».
Par ailleurs, le premier ministre a déploré le fait que les artistes guinéens ont perdu leurs repères «nous avons perdu beaucoup de repères, les musiques traditionnelles ont disparu, les danses traditionnelles ont aussi disparu» regrette Mohamed Sai Fofana.
A rappeler que la rencontre s’est déroulée dans une ambiance de gaieté.
Mamadou Samba Bah







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.