Politique : Le processus politique guinéen en fin vers la normalisation ?

by Kolazine / il y a 84 mois / 0 Commentaires
#

Après plusieurs mois de discorde et de mésentente, les acteurs politiques guinéens pourraient en fin opter pour le ménage dans leur relation. En fait foi, leur rencontre de ce mercredi au palais du peuple.

Au menu des discussions, la mise en application des clauses du dialogue politique inter-guinéen enclenché depuis des années maintenant. Cette rencontre N eme du genre a été présidée par le ministre guinéen de la justice.

Objectif, la mise en application des comités techniques, de suivi et évaluation du dialogue politique. Etaient présents à cette rencontre, la mouvance, l’opposition, la société civile et tout naturellement, la communauté internationale fortement impliquée dans la résolution de cette crise dans le pays.

Sur le sens deux comités mis en place à savoir : Le comité technique et celui du suivi, Maitre Cheick Sacko explique : « Le comité technique est le comité qui va purger toutes les anomalies à l’intérieur du fichier électoral. Il est important parce qu’il est composé d’experts nationaux et étrangers. Celui du suivi est beaucoup plus large parce que les deux forces politiques sont représentées par trois personnes. »

Et justement, le parti de la mouvance présidentielle semble confiant même si cela ne l’empêche pas de faire savoir ses préoccupations. Souleymane Traoré est de la mouvance présidentielle : « Les comités ont été mis en place. La mouvance est toujours dans la même dynamique, que les accords politiques soient appliqués. Le souci que nous avons est que tous les experts ne sont pas en place notamment l’un des experts de l’opposition. Nous espérons que les différents comités vont travailler ensemble. »

L’opposition a elle aussi ses préoccupations ailleurs. Mohamed Tall parle lui au nom de l’UFR : « Le souci que nous avons est que tous les experts ne soient pas encore présents notamment, l’un des experts de l’opposition, nous espérons que les différents comités vont travailler ensemble rapidement pour que les délais incompressibles de la CENI dans l’édition des cartes d’électeurs soient respectés. »

Amadou Keita









Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.