Reportage : Guinée, manifestations politiques, des citoyens divisés sur la question

by Kolazine / il y a 88 mois / 0 Commentaires
#

Comme on pouvait s’y attendre, l’axe Cosa-Bambéto s’est encore réveillé à l’allure de la nouvelle manifestation de l’opposition ce lundi 04 Mai 2015. Très tôt ce matin, la circulation est déjà paralysée même s’il n’y a pour l’instant pas de barricades de la part de jeunes manifestants qui attendent certainement quelques heures pour commencer.

Les forces de l’ordre sont visibles avec leurs pick-up au niveau des différents carrefours. Mais au sein des citoyens, ces manifestations à répétition sont différemment appréciées. Un des nombreux directeurs d’écoles sur cet axe, nous confie ses impressions.

A bout de nerfs, il fustige ces manifestations qui selon lui, n’aboutissent à rien que retarder leur programme et porter préjudice à l’année scolaire déjà fortement entamée par le virus Ebola : « Moi je pense que l’opposition est en train de fatiguer le monde. Ils n’ont jamais de solutions et nous, nous avons beaucoup de problèmes avec nos enfants qui préparent les différents examens. Ce qu’il faut craindre, c’est que ces manifestations à répétition, ne retourne contre l’opposition. Les gens n’ont rien, le guinéen vit du jour le jour. Et chaque fois qu’il ya manifestation, c’est une journée perdue. Je pense qu’ils devraient privilégier le dialogue, la seule issue favorable à mes yeux », s’écœure-t-il

A côté de lui, une dame, nous apprend quelle attend le véhicule depuis 7 heures. Très en colère, elle se propose même de chercher un logement ailleurs : « Mon frère, depuis 7 heures, je cherche à rallier la ville pour aller au travail, impossible. Vous voyez, il n’ya plus de circulation. Les chauffeurs ont peur de voir détruire leurs véhicules. Moi je compte même me trouver un logement car, ce n’est pas intelligent de rester dans ces différents quartiers. Nous avons déjà été trop victimes. Dite à cette opposition d’arrêter maintenant et de chercher autrement à accéder au pouvoir ».

Plus loin, nous avons rencontré un groupe de jeunes. Très enthousiastes, ils pensent que l’opposition a raison. Ils ajoutent que la manifestation est un droit constitutionnel et mieux, c’est de la seule façon qu’elle parviendra à ramener le pouvoir sur de meilleurs sentiments : « L’opposition a tout à fait raison de manifester et nous manifesterons tant qu’elle nous le demandera car, c’est de cette façon que le pouvoir finira par accéder aux revendications de l’opposition. Nous serons dans la rue tant que c’est nécessaire. »

A cette allure, on se demande bien à quand la fin de ce bras de fer entre pouvoir et opposition. Pour l’instant, les citoyens sont les seuls victimes de cette guéguerre politique qui ne semble pas finir de sitôt.

Amadou Keita.







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.