Culture : des Mannequins guinéens à l’école du métier…

by Kolazine / il y a 16 jours / 0 Commentaires
#

Dans l’optique de professionnaliser le métier de mannequin en Guinée, une formation en FasMag de deux jours, a débuté ce jeudi 1 novembre 2018 à Prima Center, dans la commune de Ratoma. Cette rencontre a regroupé des mannequins de Guinée, les étudiants qui souhaitent exercer ce métier, des stylistes et des chefs d’agences de notre pays.
L’initiatrice de cette formation, Bah Aissatou Bobo, Mannequin international évoluant dans l’agence SAFEME international, nous explique les motifs. « J’ai pensé au FasMag parce que j’estime bien que les mannequins guinéens ont besoins de ça. C’est un creuset qu’on offre aux mannequins professionnels, aux jeunes mannequins et aux débutants. On veut montre aux guinéens que la mode n’est pas ce qu’ils pensent réellement. Nous voulons les montrer un autre visage de la mode.
Cette formation qu’on offre aux mannequins, va les permettre d’être un peu plus professionnel dans leurs carrières. On se dit quand un mannequin est formé, il connait bien son métier, il pourra mieux s’exprimer dans son pays et à l’international ».
Car dit-elle, les mannequins guinéens ont tendance à exagérer avec le mot mannequin. « C’est pourquoi, nous essayons avec le Fasmag de cadrer les mannequins guinéens, de leur faire comprendre que le mannequinat n’est pas de la vulgarité, c’est une carrière comme les autres. Voila pourquoi nous essayons de réunir tous les mannequins, les stylistes et les chefs d’agences qui nous aident à réellement faire comprendre aux mannequins guinéens que la formation est primordiale pour évoluer ».
Parlant des thématiques de cette formation, elle a dira : « les thermes qu’on développe pour cette première édition de Fasmag est le critère d’un mannequin, le réseautage, le mangement. Nous allons aussi toucher le photo saute. Nous allons faire aussi le quatwot, c’est comment marché sur le T, U et X c’est le podium en fait. Apres nous allons continuer aussi sur la fitness. Le mannequin guinéen ne sais pas réellement c’est quoi fitness. Nous allons les apprendre qu’un mannequin doit prendre soin de son corps et de sa nourriture ».
Sur les attentes après cette formation, a dit : « âpres cette formation, nous attendons avoir les mannequins guinéens capables de pouvoir poster eux-mêmes leurs photos et vidéos aux agences à l’international. Nous attendons aussi aux agences de la Guinée s’intéresser aux mannequins qui ont été formés et pour les donner beaucoup plus de chance à s’exprimer ».
A en croire cette dame, une centaine de jeunes ont participé à cette première édition FasMaG. « Il y’a eu 170 inscrits, mais 120 personnes sont présentes dans cette salle de formation ».
Avant de conclure ses propos, elle a dit que cette formation sera clôturé par une soirée a pelée la Fashionshow. A cette occasion, des satisfécits seront remis aux mannequins formés. « Nous avons pensé aussi à récompenser les mannequins qui se sont donnés à fond au cours de l’année par des trophées dénommées meilleurs mannequins de l’année 2018 catégorie fille et garçon. Meilleur mannequins photo catégorie confondue et les mannequins découvertes catégorie fille et garçon. Nous allons aussi récompenser les anciens mannequins par le trophée de Mannequins de référence ».
Diallo Abdoulaye et Abiba Baldé respectivement étudiant et mannequin se sont réjouis de cette formation. Ils ont déclaré avoir appris assez de choses pouvant leur permettre d’exercer ce métier dans les règles de l’art.
Daouda Yansané







Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire