Aménagement du Centre Directionnel de Koloma. Le ministre Louncény Camara a-t-il donné, illégalement, le projet à un groupe Chinois au détriment des Guinéens de 3GB ?

by Kolazine / il y a 35 mois / 0 Commentaires
#

Conakry On vient de l’apprendre de sources très crédibles, le Centre Directionnel de Koloma passerait, scandaleusement et frauduleusement, du groupement Guinéen 3GB à China International Economic et Trade Union de M Li Baoliang, homme d’affaires Chinois, dit-on, ayant investi 5 milliards de dollars au Tchad.
Un autre document de réalisation du site de Koloma aurait été signé avec ce groupe Chinois, loin des regards. De facto qui écarterait, illégalement, le groupement 3GB.
Cette tentative d’expropriation du groupement Guinéen au profit d’un Chinois serait l’œuvre de Louncény Camara ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire.
Pourtant, il est chargé de mettre à disposition le document d’hypothèque permettant de lever des fonds pour la réalisation du mégaprojet.
Malgré l’insistance des trois patrons du groupement 3GB, le ministre Camara a toujours fait semblant devant le président de la République au sujet du document d’hypothèque.
Vu que sur tous les documents, le groupement Guinéen est en conformité avec la convention signée, que lui reprocherait-t-on alors ? On n’en sait rien pour le moment.
Pour rappel, le 4 mai 2016 le Groupement 3GB composé : d’Ansoumane Kaba de Guinter.SA, de Lancinet Dabo de BEGEC et de Kerfalla Camara KPC du Groupe Guicopres, avait accueilli le Président Alpha Condé à la pose de la première pierre au site de Koloma, sous le coaching du ministre incriminé Et depuis cette date, c’est le silence radio.
Constatant le retard que connais le projet, le groupement 3GB a adressé un mémorandum au comité de pilotage pour identifier, en quelques points, les facteurs bloquant :
La non détermination de la superficie exacte du site directionnel de Koloma-La non détermination de la valeur vénale de la superficie attribuable et la non mise à disposition de la copie originale de l’Avenant signé entre les deux parties le 3 mai 2016.
C’est quand le comité de pilotage a reçu le mémorandum qu’il a accepté une rencontre le 26 septembre 2016 aucours de laquelle, le ministre Louncény Camara, président du comité de pilotage, a exigé qu’une lettre d’engagement de respect des clauses de la convention soit transmise à son cabinet avant qu’il ne délivre l’Hypothèque.
Donc, le 12 octobre 2016, le président du conseil d’administration du groupement 3GB a transmis la lettre d’engagement comme exigé par le ministre. Depuis ce dépôt c’est l’attente.
Pourtant, la convention a été signée le lundi 03 juillet 2015 au Palais de la Colombe, à Kaloum entre le gouvernement et le groupement 3GB, ratifiée par l’assemblée nationale le 10 septembre 2015, promulguée par le chef de l’Etat le 23 Novembre 2015 par le décret D/2015/0210/PRG/SGG.
Que deviendrait cette convention au cas où les Chinois feraient main basse sur le projet ? Et quelle serait la réaction du chef de l’Etat dont l’autorité est engagée en pareil cas ? Oubien le président Alpha Condé a donné le feu vert ? Voilà autant de questions qui mériteraient d’être répondues.
Au cas où le groupement 3GB est écarté, qu’en sera-t-il des premiers investissements pour le démarrage des travaux ? Car, la location et l’équipement du siège du projet, le recrutement du cabinet de conseils et d’assistance technique, le recrutement d’un bureau d’étude pour l’actualisation du dossier technique et le recrutement d’un personnel sont des éléments de preuves qui montrent, à suffisance, que le groupement 3GB est engagé à réaliser ce projet phare de la gouvernance Alpha Condé, mais, le ministre voudrait en décidé autrement.
Louncény Camara quant à lui, crée toujours des problèmes, même, là où y’en a pas. De sa présidence à la CENI, décriée par tous les Guinéens à ses 3 postes de ministre : du Tourisme et de l’Hôtellerie, Pèche et de l’Aquaculture et actuellement, de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, où il se plait à tout casser, l’homme se montre tristement célèbre. C’est tout ce qu’on peut retenir de lui.
En tous les cas, puisque le groupement 3GB est Guinéen et qu’il emploie des Guinéens, pourquoi le gouvernement donnerait ce projet de partenariat public-privé aux étrangers ?
Beaucoup d’observateurs soutiennent que le ministre Louncény tente d’user de sa position pour convaincre le président Alpha Condé du bien-fondé de sa tentative ‘’d’expropriation’’.
Si cette affaire se réalise, on retiendra qu’une nouvelle pratique est en train de prendre forme au somment de l’Etat. A savoir la non reconnaissance des engagements de l’Etat envers ses partenaires mêmes les plus crédibles. Combien de temps Louncény Camara continuera-t-il à tromper le chef de l’Etat ? Les prochains jours nous édifierons.
Aymar Bah







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.