Assassinat du journaliste : ce que le Ministre de la justice promet

by Kolazine / il y a 56 mois / 0 Commentaires
#

Suite à l’assassinat du journaliste El hadj Mohamed Diallo, la presse guinéenne était dans la rue ce lundi pour une marche pacifique. Démarré au niveau du pond 8 novembre les manifestants ont fait un crochet devant le palais Sékhoureya pour finir au ministère de la justice.
Le ministre de la justice et gardes des sceaux, Me Cheick Sakho a rassuré des journalistes que la justice sera faite et que les commanditaires et coupables seront incarcérés et punis conformément à leurs forfaitures.
« Dans un pays quand on commence à brutaliser, à tuer les journalistes, cela veut dire que c’est la démocratie qu’on tue. Et c’est le pays qu’on tue. Un pays où il n’y a pas de presse libre, un pays où il n’y a pas de journaliste indépendant, C’est un pays qui n’existe sur l’échiquier et la configuration des droits de l’homme. Tant que la Guinée vivra, il aura toujours des journalistes dans ce pays qui puissent faire leur travail en toute conscience et en toute indépendante ». a-t-il dit. Avant d’ajouter : « Je voulais commencer par ça avant de venir à cette malheureuse affaire. Monsieur Diallo a été lâchement tué. Au nom du gouvernement, je peux vous dire que ce lâche assassinant ne restera impuni. D’ailleurs c’est pourquoi, le vendredi, quand j’ai été informé, j’ai demandé à monsieur le procureur de Dixinn de prendre les enquêtes en main. Il était présent à la morgue pendant l’autopsie. Dès le vendredi soir, une information a été ouverte pour homicide volontaire contre X. Je peux vous rassurer que le procureur suit personnellement en lien avec la Police et la gendarmerie cette affaire. A 22h dans la nuit du vendredi, j’ai reçu le premier rapport où Bah Oury a été attendu et le président Cellou Dalein a été attendu hier dimanche. Au visage de toutes ces auditions, nous trouverons la personne factuelle qui a commis cet acte ignoble et les commanditaires ».
« En ma qualité du garde des sceaux, vous pouvez rester tranquille. Ce crime ne sera pas impuni. Je prends l’engagement devant le parquet de Dixinn et la chancellerie de justice, nous allons communiquer l’a dessus pour que plus jamais ça dans notre pays. Au nom du gouvernement, je vous demande simplement d’observer la justice sur cette affaire. On ira jusqu’au bout pour savoir pourquoi cet acte. Au nom de la liberté de la presse dans notre pays ».
A noter que la journée du mardi 09 février 2016 sera observée ‘’ journée sans presse’’ sur toute l’étendue du territoire national.
Daouda Yansané







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.