MODE / Hommage À Mme Sylla Aïcha appelée Aïcha Nuit Des Bazins de Paris

by Kolazine / il y a 15 jours / 0 Commentaires
#

Chers lecteurs, permettez que je tutoie, parfois, cette dame que je considère comme une mère, une sœur, mais surtout une combattante pour le rayonnement culturel de la Guinée à travers le monde… Car, elle est inspire tous ceux qui se battent dans la vie.
À toi femme courageuse-femme qui lutte pour que la culture Africaine de Guinée soit au Rendez-vous annuel à l’hexagone et en Europe- Chaque année, le monde entier converge vers l’évènement de la promotion des tissus bazins que tu valorises. Un concept original.
Aicha Nuit Des Bazins c’est à toi que je rends Hommage, aujourd’hui, car personne n’a su faire de cette bataille culturelle sa priorité comme toi. Ce, malgré les tempêtes et les vagues, parfois, difficiles à canaliser.
Mme Sylla Aïcha connue sous Aïcha Nuit Des Bazins a pu valoriser cette culture et sape africaine. Une bataille rangée qu’elle a engagée au vu et au su de tous.
Première créatrice de ce concept dans le monde du show biz et de la mode, Aïcha Nuit Des Bazins a tenu le flambeau de 2007 à 2019. En 12ans, elle organise ce grand événement à Paris-capitale mondiale de la mode.
Un évènement qui a eu du succès tant par la participation de grands noms de la mode que par celle des musiciens de l’Afrique. Une notoriété acquise à force de proposer des soirées qui allient ces deux éléments culturels.
Modeste, pour elle, la lutte est une routine, jour après jour, elle exprime sa force et ces envies de vivre et de servir, en influençant positivement tout son entourage de son courage.
Elle a su se frayer un chemin face à chaque difficulté, face à chaque tempête. Sa grandeur réside non seulement dans son attitude à lutter mais aussi dans sa capacité à ressurgir et à se relever chaque fois que cela est possible ; ressortir toute sa force intérieure ainsi que son potentiel.
A travers son concept Aïcha Nuit Des Bazins trouve dans chaque fragilité apparente, l’opportunité de construire sa force. Et surtout d’inspirer d’autres pour qu’ils soient convaincus que tout est possible quand on s’y met. La gent féminine devrait, surtout, en faire un des modèles.
C’est pourquoi, nous devons l’accompagner sur son chemin de lutte pour l’aider quand elle en a besoin. Pour qu’elle sache qu’elle n’est pas seule Aicha Nuit des Bazins nous sommes là.
Ibrahima Sory Sacko







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.