Critique Cinéma: Le film Malien Barkomo (la grotte), ou le royaume des habitants des grottes

by Kolazine / il y a 21 jours / 0 Commentaires
#

Un film long-métrage de fiction d’une durée de 76mn, coréalisé par les Maliens Boubacar Bablé Draba et Boucary Ombotimbé.
L’histoire se déroule au pays Dogon. Yamio, une femme, qui après 10 ans de mariage n’a pu concevoir, propose à son mari, un grand chasseur, d’épouser une deuxième femme afin d’avoir une progéniture. Depuis la naissance de cet enfant, Yamio fut maltraitée et humiliée par sa co-épouse et son propre époux.
Face à cette situation, elle décide de se suicider en se jetant d’une falaise. Mais, les dieux en décidèrent autrement car, non seulement elle ne meurt pas mais, elle était enceinte sans le savoir. Dans sa quête de secours, elle se réfugie dans le royaume de Barkomo, (qui pratique des rituels avec des dieux), frappé par une malédiction, sécheresse, maladie et folie inexpliquée de certains habitants… L’enfant de Yamio qui nait, Annabalilé le gaucher, selon les prédications, doit sauver le royaume de Brakomo de tous ses malheurs.
Ainsi prédit, ainsi réalisé. Annabililé le gaucher est, en fait, la réincarnation d’un cousin du roi qui a été exécuté pour son appartenance à l’Islam … Quand il a atteint la majorité, le gaucher de Barkomo devient tellement populaire qu’il décide de s’enfuir avec la fiancée du prince héritier du royaume .
A n’en pas douter, ce film est une véritable ‘’plongée’’ dans l’histoire du peuple Dogon du Mali. Un peuple connu pour la de sa culture ancestrale. Le décor qui est un ensemble de grottes, avec des accoutrements de l’Afrique avant la colonisation, montre que les réalisateurs, malgré leur jeunesse, (tous ont moyen de 30ans), sont profondément enracinés. Ils nous font revisiter une partie de la mémoire du continent Africain. Dans la séquence d’apprentissage de l’adolescent Annobililé le gaucher, est devenu un chasseur adroit et un sculpteur talentueux, il demande à son maitre de lui enseigner l’histoire des masques Dogon. La réponse de ce dernier est un enseignement culturel pour le cinéphile. On pourrait même titrer ce film le royaume des habitants des grottes. Tout se déroule dans les grottes
Si le film Barkomo est impressionnant par la conduite de l’intrigue dans le scénario, la réalisation est, aussi, une réussite. Même si, au niveau du casting, l’on doit regretter que le personnage de Yamio, ne s’adapte pas à celui de son fils, Annabalilé le gaucher, qui vers la fin du film avait près de 30 ans. Si cet aspect était pris en compte, Brakomo on aurait, pu l’écrire, est un chef d’œuvre cinématographique dans son genre.
Marco Ibrahima – Guinée africine.org







Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire