Présidence de l’AGEPI : Marco Ibrahim décline ses ambitions à la presse

by Kolazine / il y a 53 mois / 0 Commentaires
#

Accompagné de son directoire de campagne, le Directeur général du groupe Guinée 70 multimédias et candidat à la présidence de l’AGEPI (Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante), Marco Ibrahim Bah a conféré ce mercredi 29 juillet 2015 avec les hommes de medias au musée national de Sandervalia dans la commune de Kaloum. Il était question ce cadre averti de la presse guinéenne de faire le point sur sa candidature, mais aussi decliné ses ambitions et noter les difficultés auxquelles l’AGEPI est confrontée.

Devant ces confrères de la presse publique et privée du pays, le candidat à la présidence de l’AGEPI a dénoncé la mauvaise gestion de cette association depuis sa création. « L’AGEPI est en lambeau comme je les dit depuis plusieurs fois dans mes entretiens. Il s’agit tout simplement à l’association de relever sa tête en tant que première association de presse qui a participé, prôner la démocratie dans notre pays. C’était en 2009 que le dernier congrès électif s’est tenu. Depuis cette date jusqu’aujourd’hui, il n y a pas de congrès électif au sein de cette association. Il y a un mépris total des textes qui régissent cette association. » a-t-il expliqué

Selon Ibrahim Marco, les textes disent que le bureau exécutif à un mandat de trois ans renouvelable une fois. Le règlement intérieur dans son article 8.2 est assez édifiant , dit. « En lisant très bien cet article, vous comprendrez que le bureau exécutif actuel est en violation grave des textes du règlement intérieur et des statuts. On vous dira qu’un article du règlement intérieur dit si le président n’a pas fini son mandat en cas de vacance du président, le vice président peut le remplacé. Mais pour le cas de l’AGEPI depuis 2012 le bureau est illégitime et illégale en violation des textes qui régissent cette association. C’est depuis la création de l’AGEPI qu’elle a été très mal géré car on partait de consensus en consensus tout en écartant la loi »
Parlant de ses ambitions, il précise: « Je compte apporter du nouveau au sein de l’AGEPI. Je veux diriger cette association dans la plus grande transparence. Nous allons donner la publicité à tout le monde, en répartissant la publicité de façon équitable et à tour de rôle. Nous allons faire en sorte que les subventions ou les choses qu’on donne à l’AGEPI soient publiées sur le site de l’association et connu par tout le monde », a-t-il dit.
Il faut noter que ce candida à t des ambitions pour redonner à l’AGEPI une image d’ association de presse digne de nom.
Daouda Yansané







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.