Interview : Mandiou Diallo : « le Hafia a besoin d’une recomposition pendant le Mercator »

by Kolazine / il y a 59 mois / 0 Commentaires
#

Mandiou Diallo est un entraineur national diplômé de l’institut supérieur des sports au Maroc et spécialisé en football. Il est réputé être l’un des meilleurs entraineurs de la Guinée. Au cours cet entretien qu’il a accordé, il nous parler de son parcours, son choix du Hafia FC, mais surtout son regard sur le championnat guinéen. Lisez plutôt.

Parlez nous de votre parcours en tant qu’entraineur en club et en équipe nationale ?

Mes premiers pas remontent en 1991 après mes études supérieures au Maroc. Fraichement rentré du Maroc, je suis tombé sur un tournoi inter quartier, j’ai conduit l’équipe de Dixinn- gare-rail (un quartier de la commune de Dixinn).

Je suis devenu la même année entraineur assistant de Mory Condé ‘’la valeur’’, avec lui, le Hafia FC a joué la finale de la coupe des unions des fédérations ouest africaines de football(UFOA) en 1992, cette année, on a remporté la coupe nationale. En 1993, j’ai été élevé titulaire après le départ de Mory Condé pour le Horoya. J’ai joué et gagné deux super- coupes avec le Hafia FC. En 1995 participation avec l’A S Kaloum à la première édition de la coupe de la CAF qu’on n’a perdu en finale face à l’Etoile su Sahel ( 0 – 0 et 2 à 0 ).

En 1997, j’ai fais une année avec le Baraka SSG, j’ai été sollicité par le Maden FC de Siguiri dans la campagne, éliminé par un club gambien. En 1999 Karamokoba Diaby et moi avons créé le Santoba FC.

En 2001 j’ai conduit l’équipe cadette aux Seychelles et perdu la finale à cause de l’ingérence de l’Etat dans le football. L’année suivante, j’ai été encore nommé entraineur des cadets, 2003 suis allé prendre le Felo star de Labé, 2004 doublé championnat et coupe, 2005 dans la ligue des champions on n’a été éliminé par Ajax Keptown. Triplé champion en 2007, 2009, 2010. Et cette année vers la fin du championnat, je me retrouve à la tête du Hafia FC.

Dites nous les raisons de votre choix du Hafia FC

Les raisons sont simples, quand j’ai rendu le tablier du coté de Felo Star de Labé, j’ai été contacté par le C I Kamsar, puis le Gangan FC de Kindia, c’est le projet du Hafia FC qui m’a beaucoup séduit, au delà de cette séduction aussi, mon retour dans ma maison, pour le moment, la seule chose que je regrette au sein du Hafia FC, c’est que l’effectif n’est pas tellement comme ça. On fait jouer un milieu récupérateur en défense. C'est-à-dire, c’était taillé à l’image des brésiliens qui sont partis. Donc, le Hafia a besoin d’une recomposition pendant le Mercator.

Le regard d’un spécialiste sur le championnat national

J’avoue que le championnat guinéen commence à connaitre un niveau important à traves les rivalités des clubs, le championnat n’est jamais joué d’abord quand vous regardez du dernier au premier pas, beaucoup d’écarts. C’est pour vous dire une fois encore que ça va barder à la phase retour car, le championnat n’est pas une course de vitesse mais plutôt celle de fond.

Selon vous qu’est qui explique le retour du public dans les stades ?

Cela s’explique tout d’abord par les mécènes qui mettent énormément de l’argent dans les clubs, mais par ce qu’il existe surtout un engouement autour des clubs, même des entrainements, pour le Hafia FC. Je suis comblé de joie, de ce que je vois autour de ce club, les supporters en masse à chaque entrainement. Ils savent que c’est un entraineur de qualité qui a été signé et puis j’ai signalé au staff que ma réussite dépendra de leur motivation.

La légende pourrait continuer avec vous ?

Je le souhaite ardemment. C’est que j’espère aussi déjà quand vous regardez dans le Horoya AC, c’est la tête de Kanfori Lappé Bangoura, donc quand on lui demande, il vous dira Mandiou c’est un bon entraineur, mais surtout avec mon président Kerfalla Camara’’KPC’’ qui met les moyens, je crois que l’entraineur ne peut que se donner à fond pour réussir mais également mériter la confiance portée en sa personne.

Amadou Labaya Camara

664748489









Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.