Les secrets de la société traditionnelle Baga : oiseau de l’abondance

by Kolazine / il y a 67 mois / 0 Commentaires
#

Il est important de mettre en exergue, l’inépuisable collection de la grande maison de la famille Sidimé sise au quartier Almamyah de Kaloum, actuellement dirigée par M. Amadou Diaw.
C’est grâce à la grande maison de l’Antiquaire M. Sidikiba Sidimé, que nous avons eu la chance de toucher du doigt les différents arts anciens collectionnés dans cette maison. Nous avons alors décidé dans l’intérêt général de nos lecteurs, de les mettre à la portée de ceux qui auront la chance d’y accéder au sein de votre quotidien reflets224.com. Pour cela, nous avons trouvé utile de prendre les éléments un en un avant de faire une étude approfondie dans l’intérêt de nos lecteurs.
En effet, dans le tas des arts anciens, M. Amadou Diaw, maître des lieux, nous a donné au hasard, une figurine appelée l’Oiseau Baga. Personnellement, j’ai demandé M. Amadou Diaw, de me faire une étude sommaire de cet oiseau.
Selon M. Amadou Diaw, cet oiseau avait une très grande valeur dans la société traditionnelle des Baga. Selon les explications de l’antiquaire, cet oiseau incarnait dans cette société traditionnelle des Baga, le symbole de l’abondance et de la réussite. La communauté à l’époque accordait une très grande importance à cet oiseau qui, face à une situation compliquée, pouvait favoriser l’abondance quelles que soient les calamités naturelles du moment. Donc, c’est dire que cet oiseau méritait une grande considération et avait une grande influence au sein de la société d’alors.
Ainsi, quand il y avait de grandes difficultés au sein d’une famille ou de la société, des détenteurs des secrets notamment des sages, se réunissaient autour de la figurine et faisaient les nécessaires pour satisfaire les besoins vitaux des citoyens. C’est dire que cet oiseau possède le don de donner le bonheur à la communauté.
Mais pour l’instant, nous allons avoir une étude approfondie sur le pouvoir surnaturel de cet oiseau baga, considérait comme le bienfaiteur, tout accordant un entretien spécial avec des vieux sages de la contrée. Car, il est imprudent de s’y aventurer sans avoir accès aux vrais détenteurs des secrets de la société traditionnelle baga.
mamady sidibé







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.