Académie de Sport et d’Education de Guinée (ASEG) : Aboubacar Bangoura « le football de la rue n’a pas d’avenir »

by Kolazine / il y a 60 mois / 3 Commentaires
#

Aboubacar Bangoura âgé de 14 ans, est un élève de l’Académie de Sport et d’Education de Guinée. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, il nous parle comment il est venu à l’académie, ses ambitions… Lisez plutôt.

Depuis combien de temps vous êtes dans cette Académie ?
Je suis la depuis trois mois et chaque 15 heures nous venons pour les cours théoriques et pratiques du lundi au vendredi.

Mais vos camarades jouent dans la rue pourquoi avez-vous accepté de venir à l’école du Football ?

Ah ! J’ai des amis qui m’ont dit de venir à l’Académie. J’en ai parlé à mon père qui a accepté de m’envoyer au centre ASEG. Ensuite j’aime le Football, je veux être célèbre et jouer pour le syli national de Guinée. En fin, le Football de la rue n’a pas d’avenir.

Qu’est ce que vous faites concrètement en termes de formation ?

Ici, nous apprenons comment donner la passe, on fait arrêt passe, on fait des tours et des mouvements d’ensemble. En suite on joue en deux camps pour appliquer ce qu’on a appris en théorie. Avant de rentrer à la maison, nos formateurs nous donnent des conseils.

Comment vous trouvez vos formateurs ?

Ah ! Ils sont impeccables. Il y a un qui est venu spécialement de la Belgique à cause de nous, il s’appelle Moussa Bah dit Rabah, l’autre est en Guinée Kamory Diakité qui connait aussi bien le Football. Avec les deux, on voit la différence entre nous et nos amis qui jouent dans le quartier. Nous sommes satisfaits de tous. Le président aussi chaque soir il vient nous voir et cela nous réconforte vraiment.

Quel appel avez-vous à lancer aux autres enfants qui pratiquent encore le football de la rue ?

Je leur dirai que pour un meilleur encadrement dans la discipline et dans le confort, il faut aller au centre de formation. Là, la chance de réussite est plus élevée qu’en pratiquant le football de la rue.

Sékouna Camara







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.