FGF : « Consterné », l’avocat d’Amadou Diaby prépare une plainte contre Paul Put

by Kolazine / il y a 19 jours / 0 Commentaires
#

La Fédération Guinéenne de Football est secouée depuis l’élimination de la Guinée à la CAN en Égypte. Accusé par Paul de percevoir 10% de son salaire, Amadou Diaby prépare sa réplique en justice.

A chaque jour son rebondissement. Amadou Diaby a été suspendu par la commission d’éthique de la FGF de son poste de premier vice-président de la FGF. Une suspension basée selon un communiqué sur des allégations et rapports de Paul Put, un officiel du département des sports et un employé de la Féguifoot en la personne de Abdoul Karim Bangoura. Elle s’appuie également sur les propos de Traoré Ibrahima. Cette démarche a choqué l’avocat de Diaby. « Tout d’abord je suis moi consterné par la décision prise par la commission d’éthique sur les seules allégations mensongères, fallacieuses et diffamatoires d’une personne dont la réputation précède d’ailleurs, parce que faut savoir que M. Put est recherché par la justice de son propre pays et qu’il a fui ses responsabilités. Donc pour le moins, je dirais que ce type a une éthique particulièrement élastique. Comment dans des circonstances pareilles, une commission d’éthique a pu porter une quelconque crédibilité aux propos d’un homme qui fuit la justice de son pays, c’est déjà une première interrogation. En matière de justice, n’oublions pas que la présomption d’innocence doit valoir en toute circonstances. Je suis forcé de constater malheureusement que les seules allégations d’une personne ont suffi à ce que cette commission prenne une décision, celle de suspendre M. Amadou Diaby de ses fonctions », peste Me Thierry Martinez dans des propos rapportés par Mediaguinee.

Juridiquement, la présomption d’innocence prévaut en toutes circonstances. A moins que la commission ne dispose d’éléments à charge, il est difficile de justifier une suspension sur la simple base d’allégations. A préciser que la suspension d’Amadou est intervenue juste après une nouvelle audition de Paul Put lundi. Le Belge aurait-il montré des preuves irréfutables de la culpabilité de Diaby ? Rien n’a filtré à ce propos.

Dans cette affaire, Me Thierry Martinez compte ester en justice. Il accuse Paul Put de diffamation. « De toutes les façons, il y aura effectivement une plainte pour diffamation qui va être rédigée et M. Paul Put aura effectivement à s’expliquer devant la justice et à répondre de ses propos diffamatoires et la décision de la commission d’éthique fera l’objet également d’une réaction devant les instances compétentes de façon à ce qu’effectivement mon client ne subisse pas de façon injuste des mesures inappropriées à sa situation » a-t-il indiqué.

Selon le clan Diaby, Amadou est victime d’un complot ourdi par des personnes à l’intérieur de la Fédération Guinéenne de Football. « Qu’il s’agisse d’allégations, je rappelle qu’il appartient aux personnes d’apporter des preuves parce que s’il suffirait d’alléguer les faits pour les prouver, moi demain matin je pourrais accuser mon voisin de tel ou tel forfait à l’appui des déclarations d’une autre personne, ça suffirait à emporter effectivement la neutralité de ce qui est visé à la prévention, donc ce qui n’est pas le cas. De toutes les façons M. Amadou Diaby se réserve bien entendu le droit d’ester en justice, de la discussion de toutes les façons jaillira la lumière, et mon client recouvrira bien entendu son honorabilité qui aujourd’hui est entachée par de fausses allégations. Je pense qu’Amadou Diaby doit avoir certains ennemis, je rappelle qu’Amadou Diaby avait appelé l’entraîneur à une certaine époque pour lui faire part effectivement du mécontentement de la fédération concernant non seulement les résultats mais certaines pratiques de cet entraîneur et c’est dans ce contexte là que M. Paul Put a cru bon, disons de se défendre de cette manière-là en accusant sans aucun fondement… Je pense de toute façon que Paul Put compte tenu de son passé judiciaire, compte tenu de son manque de responsabilité à assumer ses propres actes face à la justice de son pays la Belgique, compte tenu des résultats qu’il a eu et de ses pratiques du staff lui-même, je pense qu’il a donc un esprit de vengeance, peut-être accuser à tort un pion qui ait été le messager de son président en lui demandant une entrevue dans le but de se séparer effectivement de la fédération » explique Martinez.

Selon nos informations, une nouvelle audition aura lieu dans les prochains jours. Amadou Diaby sera confronté à son accusateur. Cette affaire est loin d’avoir révélé tous ses secrets !

FOOT224







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.