Musique : festival international du jazz en Guinée

by Kolazine / il y a 62 mois / 0 Commentaires
#

Les lampions de La 7ème édition du festival international de jazz en Guinée se sont éteints le 31 mai dernier au novotel de Conakry sur un bel hommage rendu à sékou Bembeya. Cette édition a regroupé depuis le 28 mai aux cotés des Amazones de Guinée et des Banlieuz’art une brochette d’artistes comme Acacia Blue jazz, Khady Diop, Pape faye du Sénégal, Sylvain LEROUX du Canada et les woody de la Cote D’ivoire.
Visiblement ému par cette marque de reconnaissance, le Diamond fingers a vivement de remercier African multimédia Group, l’organisateur de ce festival de l’avoir immortalisé de son vivant. Par ailleurs, « le prix Sékou Bembeya pour la musique », a été décerné à A’Salfo du groupe Magic système, « pour son engagement à valoriser la musique africaine à travers le monde». Précisons que le récipiendaire était représenté l’Ambassadeur de la Cote d’Ivoire qui s’est réjouit du fait que ce prix soit attribué à un artiste de son pays.
Pour en revenir à notre Sékou Bembeya, soulignons comme son nom l’indique, qu’il est membre et co-fondateur de Bembeya jazz national, un groupe qui a fait le tour du monde et qui a bercé plusieurs générations. Il n’a manifestement pas usurpé son surnom de Diamond fingers (doigts de diamant) et c’est donc à juste titre qu’il est considéré comme l’un des meilleurs guitaristes d’Afrique. « son univers musical selon 2 Biville, évoque à la fois le jeu traditionnel des griots sur leur kora, le jazz et le blues, mais parfois la musique cubaine». Autant dire qu’Alfred Houlemou d’african Multimédia Group a visé juste en créant ce prix Sékou Bémbeya pour la musique, car cet homme est un musicien au talent incomparable.

M Samba Bah







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.