Guinée : Général Facinet Touré : « Le PUP, c’est nous qui l’avons enfanté, Aujourd’hui, nous avons perdu toutes les valeurs, tous les repères »

by Kolazine / il y a 53 mois / 0 Commentaires
#

Quatrième congrès du parti de l’unité et du progrès ce jeudi. Pour l’ancienne formation politique au pouvoir pendant plus de 20 ans en Guinée, l’idée est de redynamiser les instances dirigeantes du parti pour un nouveau départ dans le monde politique guinéen qui devient de plus en plus serré et exigeant.

Il s’agira par ailleurs de procéder au nettoyage des documents juridiques du parti. Il faudra également attendre le départ de son président, le général Lanssana Conté depuis bientôt 9 ans, pour voir cette formation politique sombrer.

Pendant deux jours, les différents responsables du parti mettront l’occasion à profit pour réfléchir sur l’avenir de l’ancienne puissante formation politique du pays avec leurs militants et sympathisants. Première tache, mise en place des commissions de synthèse et de résolution.

S’en est suivi les travaux des délégués par coordination nationale. Honorable Thierno Aliou Banirè Diallo, un des membres du parti précise : « Notre congrès se tient dans un contexte difficile pour le plus grand nombre de nos compatriotes, une croissance économique au ralenti, l’insécurité de plus en plus préoccupante, l’exacerbation des inégalités sociales et comme si cela ne suffisait pas, la fièvre hémorragique à virus Ebola. Sur le plan politique, les privilèges, les avantages attachés à certains postes ont balayé l’idée de l’intérêt général. »

Membre fondateur et responsable des premières heures de l’ère Lanssana conté, général Facinet Touré, aujourd’hui médiateur de la république est plutôt critique sur la situation actuelle d’un des partis politiques les plus puissants du pays il y a moins de 10 ans : « Le PUP, c’est nous qui l’avons enfanté, il a évolué dans d’autres mains. Quand j’assiste à son congrès, ce que j’observe, ça me renvoie à ces débuts. Aujourd’hui, nous avons perdu toutes les valeurs, tous les repères. Personnes n’a un repère, ils sont venus au PUP pour des raisons diverses. »

La fin des travaux de ce congrès, devrait voir l’élection et l’investiture du nouveau président du parti de l’unité et du progrès.

Amadou Keita







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.