Comment sauver la forêt de Dabompa ?

by Kolazine / il y a 53 mois / 0 Commentaires
#

Après avoir visité la forêt de Dabompa, nous avons touché du doigt les réalités regrettables qui se sont déroulées sur ce site touristique forestier. Et nous allons monter les photos prises sur des lieux afin de toucher des bonnes consciences de notre pays et le ministère en charge du domaine pour la sauvegarde de ces parcelles bois boisées...
Pratiquement, il est incontestablement vrai que, si ce site avait eu la bonne protection pendant la première République, tel n’est plus le cas depuis l’arrivée des militaires au pouvoir en 1984. Aujourd4hui, cette forêt de Dabompa a connu la dévastation la plus sauvage de son histoire. Pourtant, ce site touristique de Dabompa reste l’un des meilleurs sites de notre capitale, Conakry. Jusqu’en 1983, toutes les forêts guinéennes étaient protégées par le pouvoir du feu Président Ahmed Sékou Touré. On peut l’affirmer sans risque de se tromper, qu’aucune forêt guinéenne n’avait connu de graves déforestations, singulièrement celles de notre capitale Conakry. Et particulièrement, au sein de cette forêt de Dabompa, il y avait encore de quoi visiter.
Alors, il fallait attendre le pouvoir du 3 avril 1984, avec le nouveau pouvoir militaire, pour voir des populations se jeter sur toutes les forêts de la ville de Conakry, pour sa destruction massive. Ces populations étaient acharnées et déchainées pour se trouver un lopin de terrain au sein de la forêt de Dabompa. Certains, à cause du commerce illicite des bois, avaient touché les bonnes plantes et pour d-autres, c’est la construction anarchique des bâtiments. Donc, ce qui s’est passé sur ce site, n’était pas agréable à voir. Les dégâts sont tels que, les meilleures ressources animales ont totalement disparu ainsi que certains grands arbres. Seuls des arbres de moindres qualités y sont là, témoins des actions dévastatrices exemplaires.
Aujourd’hui, il ne reste plus que des amas d’arbres et de lianes. Les lieux ne répondent aucun critère touristique et n’ont aucune qualité d’une forêt dense. A voir cette forêt de Dabompa, on a l’impression que plusieurs citoyens guinéens, singulièrement, les cadres du Ministère en charge du domaine, ne connaissaient pas la grande valeur intrinsèque de ce site touristique forestier par excellence. Ou du moins, les autorités à l’époque étaient tournées vers le gain facile de terrains à travers toutes les parcelles boisées de la capitale.
mamady sidibé







Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire