INTERVIEW : L’artiste Bafodé Bangoura : ‘’La musique guinéenne perd sa valeur, il faut que les journalistes culturels nous aide a mieux vendre nos produits’’

by Kolazine / il y a 57 mois / 0 Commentaires
#

Bafodé Bangoura est un artiste auteur compositeur créateur du style ‘’meraimerai’’. Il est celui qu’on appel l’idole des femmes. Rencontré dans une place publique de la capitale, l’artiste se prête à nos questions. Bonne lecture a tous.
Qui est Bafode Bangoura ?
Je suis diplômé en droit privée et titulaire de 2 albums issus d’une famille de 5 enfants
Ayant fait des études supérieurs dites nous ce qui vous a poussé à faire la musique ?
La musique a été pour moi une façon d’être en communication directe avec mon public et de relater ce que je ressens. C’est le meilleur moyen pour moi d’être en contact avec les gens donc c’est compte tenu de tous ces facteurs et surtout de dénoncer certains maux de la société que je me suis lancé dans la musique
A quand date la sortie de vos 2 albums et peut on connaitre les titres ?
Le 1er album est intitulé « Toré » sorti en avril 2007 avec la maison Amine Idéal Production et ma Cissé Production dont je suis le propriétaire. Quant au 2eme dont le titre phare « meraimera »i est disponible depuis 2012, c’est une auto production
Pourquoi une auto production et dites nous pourquoi le titre meraimerai ?
C’est pas facile d’évoluer dans le cadre musical si tu n’a pas de soutien, donc j’ai eu la chance de rencontrer un Monsieur qui a su gérer mes affaires et qui ma donner la totalité du travail. Donc c’est de la que j’ai eu l’idée de faire une auto production et pour le titre meraimerai, c’est une inspiration de ma maman. Pour la petite histoire un jour j’étais chez ma mère et elle se préparait pour assister a une cérémonie, elle était bien habillé et des qu’elle est sortie je lui ai dit maman tu es bien habillé et elle me dit en bon sousou’’ nsigafé n’meraimeraidé’ je vais faire mon petit boucan et c’est de la que que j’ai eu l’inspiration et j’ai commencé a chanter pour elle par ce qu’elle est très belle e voila un peu la raison qui ma pousser à chanter ce titre. C’est aussi une manière pour moi de rendre hommage aux femmes.
Pourquoi ce long silence de Bafodé ?
C’est compte tenue de la situation actuelle des choses, je me dis qu’il n’est pas question de précipiter les choses mais de donner un fruit consommable. Donc vouloir aller si vite n’arangerait pas les choses. Mon ambition c’est de donner un bon produit aux mélomanes donc un produit consommable à distance et comme c’est un marché de concurrence, je préfère reculer pour mieux sauter.
Peut-on connaitre vos projets ?
Je me réserve de la date de sortie de mon nouvel album mais ce qui reste claire, je me prépare avec ma structure pour la sortie d’un nouvel album. Nous sommes entrain de travailler dur pour donner le meilleur produit et le titre du nouvel album sera « Bateya »
Qu’est ce qui vous pousse à choisir des titres comme’’ Meraimerai’’ ou’’ Batereya’’ ?
Je m’inspire des faits sociaux je me dis que ce milieu a besoin de la femme et c’est la raison qui me pousse à rendre hommage aux femmes
Vos rapports avec les autres artistes sont tels bons ?
Ça se passe a merveille entre mes ainés et moi et surtout quand le succès était là, ça ma permis d’être en contact avec certaines vedettes et cette relation ma pousser à travailler d’avantage parce que j’ai pas mal assisté aux concerts de ces vedettes
A part la sortie de l’album’’ Batereya’’ d’autres projets sont ils en court ?
A part le coté musical je veux voyager et préparer d’autres albums et je compte aussi me marier car j’ai 2 enfants que j’aime beaucoup.
Peut on connaitre ce qui se passe du coté de bonfi entre toi et l’artiste Djibrilla Soumah ‘’ koumi’ ?’
En toute sincérité au début ça n’allait pas bien parce qu’il ya eu des camps et chaque coté a essayer de défendre son artiste mais il était question a ce que nous réfléchissions par rapport a ce qui doit être fait entre nous, et moi je me suis déplacer pour aller lui dire que je ne suis pas griot je suis qu’un simple artiste donc d’arrêter d’écouter les gens, il a compris et on a décidé de mettre la balle a terre. Peut être même nous ferons un featuring dans le nouvel album pour faire taire les gens.
Votre regard sur l’épidémie Ebola.
En tant qu’artiste le meilleur moyen pour moi c’est de communiquer donc je me prépare pour faire un morceau pour que la population sache que cette maladie est une réalité.
Que pensez-vous de la culture guinéenne ?
La culture guinéenne ne marche pas et je m’en prends aux journalistes culturels, il est question que les journalistes vendent les produits guinéens. Lors de mon séjour a Dakar et Gambie, j’ai eu la chance de passer dans deux stations de radios mais chaque pays vend sa musique et c’est le contraire en guinée. Il faut donc que nous pensions nous aussi a vendre notre musique comme les autres pays de la sous région. Si tu vois que le couper- décaler a pris de la place, c’est que les ivoiriens ont imposé ce rythme, donc les journalistes doivent comprendre que ce sont eux qui doivent vendre notre musique ;
Votre dernier mot
Je vous remercie pour ces lignes dans kolazine.com et je dis a mes fans qu’ils seront bientôt en possession de mon nouvel album ‘’BATEREYA’’ et ils verront un autre visage de leur artiste.

ROUGUI CISSE







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.