Interview : Two Marley du groupe Mifa Guéya «Pour que la Guinée avance, il faut une prise de conscience de l’ensemble des guinéens».

by Kolazine / il y a 59 mois / 0 Commentaires
#

Tu Marley à l’état Civil Bangaly Camara est un artiste chanteur de la musique urbaine appartenant au groupe Mifa Guéya, le meilleur de la musique urbaine en Guinée dans les années 2001 jusqu’en 2005 à travers leur album intitulé «Kondébily», sorti sous la couverture de Contacts Evolutions de Malick Kébé d’alors. Dans cette interview que Tu Marley nous a accordée il y’a deux semaines, il nous parle le pourquoi de la disparition du groupe, de l’actualité de ses actualités, de son producteur et de la Guinée. Bonne lecture.


Il y’a de cela très longtemps que vous êtes disparus dans le paysage musical guinéen, qu’est ce qui explique cette disparition?

Oui Mifa Guéya dans les années 2001 jusqu’en 2005 était le meilleur groupe de la musique urbaine en Guinée avec à la clée 5 cassettes d’or, 5 Djembés D’or, 5 ans meilleurs clips et 5ans meilleure vente. Mais après, Mifa Guéya a disparu et il y’a de cela 10 ans que les gens ne nous entendent pas.
Mais je dois quand même vous signaler que Mifa Guéya revient avec beaucoup de surprises et il s’apprête pour une sortie incontestable victoire en 2015.

Vous voulez donc dire que vous étiez en préparation c’est ce qui justifie ce silence ?

Oui on n’était en préparation mais dès fois l’inspiration bloque et quand ce moment arrive, on ne peut pas se permettre de raconter de n’importe quoi en studio. Parce que les gens qui écoutent ces musiques ont besoin de certains thèmes. Il y’a des uns qui ont des problèmes de familles, d’autres qui ne se comprennent avec leurs femmes, mais aussi des enfants qui n’obéissent pas. Nous voulons donc véhiculer des messages qui seront profitables aux parents.
Tout de même, je dois vous informer qu’on n’a beaucoup de tournées et de concerts en vue.

Parlez nous de ces tournées ?

Ce sont des surprises qu’on ne veut pas dévoiler d’abord. Mais pour satisfaire nos fans qui pensent qu’on n’est pas en Guinée, je leurs informe que Mifa Guéya va très bien.

Où Mifa Guéya va sillonner lors de ces différentes tournées ?

On doit tourner à travers le monde.

Est-ce que vous avez un tourneur ?

Mifa Guéya a toujours tourné, mais pour cette tournée il y’a quelque chose qui manque d’abord, le cachet dont on n’a besoin du continent babylon est un peu minime. A part ça il y’a rien de grave et je pense qu’on finira par se comprendre. Parce que chacun de nous est intéressé.

Vous avez un producteur en ce moment ?

On n’a notre producteur. Il fut un moment les gens ne comprenaient pas ce qui se passait. Je pense que quand un contrat te lie à quelqu’un et que ce contrat arrive à ses termes, l’artiste est libre, mais si vous avez de bons sentiments l’un pour l’autre, vous pouvez renouvelez le contrat si c’est avantageux des deux cotés. Donc de ce coté pas de problème, il y’a plusieurs maisons de productions qui nous tendent la main et nous sommes vraiment prêts.

Est ce que vous avez fini le studio ?

Laissez moi vous dire que Mifa Guéya a 40 albums, mais qui ne sont pas tous enregistrés d’abord. Nous avons quand même pu enregistrés quelques sons et c’est à travers ces œuvres qu’on ira loin parce que toute chose en la faisant il faut bien la faire.

Apparemment pour le prochain album vous allez travailler avec Malick Kébé ?

Malick kébé c’est notre producteur, quelque soit le problème chacun tient à l’autre. En tout cas le coté musical nous ferons ce qui nous ressemble, et quant à Malick kébé, je pense qu’il est mieux placé pour la production, le management et la promotion, parce qu’il a beaucoup de contacts et il n’y a rien du mal entre nous.

Aujourd’hui malick kébé se trouve à la maison centrale, que pensez vous de cette situation ?

Merci, je ne voulais vraiment pas que tu me pose cette question, mais comme c’est l’actualité, il faut quand même qu’on en parle. Tout le monde est au courant déjà, si j’avais les moyens personne n’allait le savoir. Car cela peut arriver à tout le monde.
Je prie Dieu et je prie les parents des victimes en leur demandant pardon. Je me mets à genoux au non de toute la Guinée en leur demandant pardon. Je demande aussi pardon à l’Etat, mais surtout au chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé. L’on sait qu’il n’est pas méchant mais c’est juste une correction, inch Allah ça ne va plus jamais se reproduire.
Nous faisons donc un plaidoyer du coté de chef de l’Etat afin qu’il puisse libérez Malick Kébé pour que l’art et la culture guinéenne puisse se retrouver un peu. Parce que Malick Kébé maitrise bien cette boite.

Votre dernier message ?

Je lance un appelle à la population guinéenne d’Aider l’Etat car l’Etat c’est tout le monde, donc s’il y’a problème en Guinée c’est tout monde qui va souffrir.
Il y’a des gens qui sabotent ce régime, je ne suis pas un politicien, depuis que le professeur est au pouvoir même un jus il ne m’a pas donné et je n’ai jamais tapé à sa porte pour lui quémander. Mais quand on voit les réalités en face, il faut qu’on l’avoue. Mais Pour que la Guinée avance, il faut une prise de conscience de l’ensemble des guinéens.
Propos recueillis par Samba Marco







Commentaires

Kolazine


Kolazine, ... là où les cultures dialoguent.